Lettre de André Gaillard

Lettre à André Gaillard :

« Bonjour monsieur André gaillard,

  Je suis Abdelkader Amlou le rédacteur de l'appel intitulé " Appel aux musulmans: Quand le Coran est sioniste" publié sur le site de la revue AFEMO. J'avais tellement eu le plaisir de lire récemment sur le site:
http://lesogres.org/article.php3?id_article=372
, un extrait de votre livre ( Le sionisme en Palestine-israel- Fruit amer du judaïsme).

 Mais des questions  dont je me suis confronté et que je dois partager avec  vous, me sont inévitables.

1-Etant musulman, je vois que votre appel aux sionistes, à renoncer à leur entreprise d'un Etat sur des fondements religieuses ne contredit-il pas le
Coran, auquel se référe le musulman?

 2-Supposons  que les juifs sionistes auront répondu positivement à votre appel, pouvez-vous imaginer qu'un musulman ferait de même et accepterait
de son côté la fondation d'un Etat laïc dans son propre pays ?

 Cordialement votre,

 Abdelkader Amlou »



*******************************





Réponse de André gaillard :

« Cher Monsieur,


Je ne puis vraiment pas être d?accord avec l?utilisation des textes religieux pour justifier une quelconque politique ou quelque comportement que ce soit. Pour moi la Bible, l?Évangile, le Coran ne sont pas des textes sacrés ou des références car ils transportent nombre de mythes, c?est-à-dire des données imaginaires inacceptables, dont les interprétations diverses permettent de justifier tout et son contraire, la paix et la guerre, la justice et l?injustice, aussi bien le sionisme (comme le font les sionistes à partir de la Bible et?vous-même à partir du Coran) que l?antisionisme (comme le fait Anne-Marie Delcambre à partir du Coran, dans la réponse à votre article de la revue AFEMO).La plupart des guerres ne sont-elles pas d?origine religieuse ? Pour moi, il n?y a que les vertus laïques qui peuvent être communes : la raison, la morale, la tolérance, la justice, le respect des autres qui sont susceptibles de faciliter la paix entre les hommes.

  Est-ce qu?un musulman  peut accepter un État laïc ? posez-vous comme seconde question. Là, réside  manifestement un grand problème car seul, de tous les pays musulmans, la Turquie a fait, avec Ataturk, un pas vers la laïcité et ce pas semble même remis en cause actuellement. Je suis personnellement très pessimiste sur le monde dépendant de l?islam, religion qui, par ses dogmes, ses traditions (tel le statut des femmes) et ses structures, coupent les ailes des musulmans.Certes, il porte des valeurs mais il reste pour moi la grande cause de la décadence intellectuelle de ce monde depuis la fin du Moyen-Age. Les intellectuels musulmans qui écrivent que la séparation des pouvoirs politique et religieux est possible dans l?islam, séparation capitale pour toute avancée, me semblent bien minoritaires. Et certains sont même persécutés pour leur prise de position.     
Merci de votre message avec mes sentiments très cordiaux.

A. Gaillard  

Ingen kommentarer

Skriv en ny kommentar

Abdelkader Amlou

Abdelkader Amlou

56, Agdenes

Kategorier

Arkiv

hits